"

Association Haut Parleur – Les Ateliers

Fraternité

Association

Auvergne-Rhône-Alpes

L’action 

L’association Haut Parleur est composée d’auteurs radios, de réalisateurs sonores, d’artistes et de professionnels du grand âge.

C’est le constat des difficultés de communication avec les personnes du grand âge, malades ou fragilisées, qui a motivé la psychothérapeute Lina Braunschweig à concevoir une méthode et un outil audio comme support et appui à l’échange.

Le manque d’intérêt pour l’histoire personnelle de ces personnes âgées a mis en lumière la nécessité de leur redonner de la matière vivante.

C’est ainsi qu’est né le concept Voix d’Or en 2010 : un outil audio destiné à améliorer le confort moral, le bien être des personnes très âgées ou atteintes de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, ainsi que la relation avec les aidants professionnels ou familiaux. C’est une véritable source d’activation de la mémoire émotionnelle, celle qui reste quand on a tout oublié.

Une centaine d’Ehpad a bénéficié de ces programmes durant une dizaine d’années et aujourd’hui cette méthode se décline en deux actions qui s’adressent plus généralement aux grands seniors.

 

Le Problème

Les personnes âgées parlent moins de 2 minutes par 24h, soit parce qu’elles ne voient personne de la journée, soit parce que les personnes qui les visitent ne savent pas quoi dire à part les sujets de la météo, du bon sommeil et du bien manger. Le constat pourtant est fait que, moins on parle, plus on s’enfonce dans les abysses de la maladie et de l’isolement.

Les différents ateliers proposés aux personnes âgées, ont pour objectif, par le biais de rencontres « festives », de lutter contre l’isolement et donc renforcer le lien social, lutter contre la dépression et développer le partage, le plaisir dans l’échange et la complicité. Ils s’appuient tous sur les réalisations sonores Voix d’Or que l’association Haut Parleur produit depuis une dizaine d’années à destination des Ehpads et des Centres Hospitaliers. Ces ateliers, variés et riches, encadrés par des intervenants qualifiés, vont permettre :

  • De stimuler la mémoire individuelle et collective
  • De renforcer l’estime de soi par la valorisation
  • De retrouver le goût du jeu collectif
  • De se reconnecter au corps au travers de la danse et du chant
  • De partager le plaisir des mots avec des jeux autour du langage et de la langue française
  • De valoriser les capacités restantes des personnes concernées.

Même pendant les périodes de confinement nos intervenants ont su garder le contact avec les participants.

La Solution

Radio Haut Parleur, enfin une vraie radio pour les grands seniors ! en EHPAD ou à domicile, 24h/24.

Trois types d’ateliers  en alternance
  • Les après-midi festifs dansants, chantants

Cet atelier de deux heures fait la place belle au plaisir, au partage et à la joie. Il propose aux participants de chanter et danser sur des tubes d’antan qui ont bercé leur jeunesse. Il permet également de vivre des moments d’échanges et de discussion sur la mémoire que réveillent les morceaux choisis. Les émotions suscitées sont accueillies et étayées par les intervenants.

  • Jeux de sons, jeux d’expressions

Cet atelier très original fonctionne autour d’un thème sélectionné :

– Un temps d’évocation sonore pour stimuler l’imaginaire et retrouver des sons que l’on n’a pas ou plus l’habitude d’entendre (objets, atmosphères, animaux, métiers).

– Un temps de jeu autour de la langue française : A partir de ces évocations, nous faisons le lien avec des expressions françaises, des dictons ou proverbes.
Ce lien permet de retrouver l’usage d’expressions d’aujourd’hui ou d’autrefois. Il permet d’en retrouver le sens et l’origine et de proposer une véritable gymnastique neuronale ludique..

  • Tranches de rire

Les seniors savent bien et ont toujours dit que « rire un bon coup » faisait autant de bien à la santé que manger bon steak ! A l’heure actuelle, on peut même dire qu’il est nettement préférable de rire que de manger de la viande !
Cet atelier « Tranches de rire » se déroule en deux temps :

– Un temps de mise en condition : avec petits exercices physiques d’échauffement et mise en condition mentale (chants, écoute de sons) pour accueillir la suite.

– Un temps de « yoga du rire ». Il s’agit d’un terme un peu à la mode mais le fondateur de cette « discipline », Madan Kataria, médecin en Inde, s’est rendu compte, il y a plus de 20 ans, des bienfaits du rire dans la guérison de ses patients. Il met donc en place une méthode « qui vient du corps », pour leur permettre de rire davantage.