FUNDAZIONE di CORSICA

Fraternité

Fondation

L’Action

ARTIGIANI DI A NO-VIULENZA – DEVENONS ARTISANS DE LA NON VIOLENCE

Favoriser le développement de la culture de la non violence auprès de tous : enfants, jeunes, adultes, enseignants…

Le Problème

Apporter des réponses concrètes à des problématiques identifiées sur le territoire de la Corse en se reliant avec l’environnement national et international auquel nous sommes en interconnexion permanente

Préserver le patrimoine naturel du territoire, la souveraineté alimentaire, une agriculture locale de qualité
Informer par des rencontres et des conférences sur les grands enjeux de notre société
Mettre à disposition du grand public les enseignements de la culture de la non-violence pour la régulation des conflits
Préserver et valoriser l’usage de la langue corse
Favoriser la solidarité comme une valeur essentielle

La Solution

ARTIGIANI DI A NO-VIULENZA – Devenons artisans de la non violence
Favoriser le développement de la culture de la non violence auprès de tous : enfants, jeunes, adultes, enseignants…

Depuis le début du programme « Diventemu artigiani di a nò-viulenza » lancé en 2011, 9 702 personnes ont été formées à la non-violence, dont 6 805 juniors. Ce programme exemplaire est un merveilleux outil pour apporter à tous (enfants, jeunes, professeurs…) des outils pour appréhender la résolution des conflits sous l’angle de la non violence.

Ce programme a déjà permis de recueillir des témoignages nombreux sur son utilité dans la vie de tous.

TERRANEA
Protection de l’environnement – Terre nourricière – Alternatives de vie en milieu rural – Sensibilisation – Education des publics

Quelques exemples d’actions :

1. Réhabilitation de châtaigneraies remarquables (Pianellu, Carbuccia)
Grâce à 692 parrains, la châtaigneraie de Pianellu est exploitée, rentable et son avenir assuré par l’ouverture d’une pépinière de châtaigniers chargés de remplacer les arbres touchés par le cynips.

2. Caprette di corsica
En collaboration étroite avec les acteurs de la filière, des actions sont menées afin de sauvegarder la chèvre corse, race menacée. Une pépinière de chevrettes a été mise sur pieds afin de permettre aux jeunes éleveurs de faire l’acquisition de bêtes pour agrandir leurs troupeaux.

397 personnes ont parrainé une chevrette corse, permettant ainsi aux éleveurs d’augmenter la capacité de leurs troupeaux ou de s’installer.

3. Berger, une espèce menacée
En 20 ans, la Corse a perdu 20 000 brebis et 60% de ses bergers. Face à ce constat alarmant, l’afc UMANI s’est associée à deux partenaires de la filière ovine pour mettre en place un projet de sauvegarde du pastoralisme. Grâce aux fonds récoltés lors d’un campagne de financement participatif, l’afc UMANI contribute au renouvellement des troupeux existants et à l’installation de jeunes éleveurs.

4. Agir concrètement pour une meilleure gestion des déchets en corse
Organisations de formations guide composteur pour les jeunes dans les établissements scolaires et les collectivités volontaires.

Contribution au collectif « Zéro déchet, zero gaspillage », en lien avec le collectif Zeru Frazu » en proposant outils, ressources et appui technique aux acteurs locaux souhaitant s’investir dans cette démarche.

SULIDARITA – Solidarité
Valorise la solidarité de la Corse face aux problématiques du monde.

Exemples de projets :

– Pour la troisième année consécutive, l’afc-UMANI soutient la Casa Dona Olinda, au Brésil, qui accueille et conseille les ouvriers agricoles réduits à l’esclavage.

– Sensibilisée au sort des indiens Sarayaku d’Amazonie, l’afc-UMANI s’est investie à leurs cotés dans le combat mené contre les multinationales qui détruisent leur espace. En 2013, cinq bourses d’études ont été octroyées, permettant aux jeunes Sarayaku de se munir d’outils modernes pour lutter pour leurs valeurs ancestrales.

LINGUAVIVA – Une langue vivante
Pour une langue corse aimée, parlée, partagée.

– Traductions d’œuvres en langue corse

Après « Ferdinandu », paru en 2013, et le « 35 kilos d’espoir », d’Anna Gavalda en 2014, le 3ème ouvrage traduit en langue corse par les élèves du lycée du Fangu à Bastia va être édité. Il s’agit d’une traduction de « L’homme qui plantait des arbres » de Jean Giono. Sont en cours de traduction : « Sagesses et malices de Nasreddine Hodja, le sage qui était fou », de Jihad Darwiche; « Lettres à un jeune poète », de Rainer Maria Rilke et « Le journal d’Anne Frank ».

– Soutien à des initiatives locales

8 lauréats se sont vus remettre une bourse pour lancer un projet dans le cadre du concours « Linguaviva » de l’afc-UMANI en 2010.

UNIVERSITA DI L’OMU – Les universités de l’Homme
21 « Università di l’Omu » ont été organisées en Corse, offrant aux participants la perspective de rencontrer des conférenciers spécialisés de grande qualité pour susciter l’échange et la réflexion. L’afc UMANI a eu le plaisir d’acceuillir Pierre Rabhi, Marcel Rufo, Fréderic Lenoir, Catherine Peix, Aldo Naouri…