IEJ Maj’yc – Mon Avenir J’Y Crois

Emploi

Association

Hauts-de-France

L’Action :

Etablir Un diagnostic de la situation du jeune

Faire le point sur les freins repérés : situation administrative, situation familiale, problème de santé, problème financier, problème de justice, problème de logement, problème psychologique.

Faire le point sur les acquis scolaires.

Faire le point sur la situation professionnelle : expérience professionnelle et extra professionnelle, sur les projets envisagés, les formations réalisées.

Faire le point sur ses compétences (Savoirs faire).

Mise en place d’un accompagnement renforcé :

Suite à la phase du diagnostic, un programme sera élaboré avec le jeune afin de créer les conditions nécessaires à la levée des freins à l’insertion socioprofessionnelle.

Mise en place de rendez-vous réguliers avec la référente IEJ ressort (1 fois tous les 15 jours).

Points réguliers avec les éducateurs et parents des jeunes.

Proposition de modules collectifs ou semi collectifs ou de mise en situation pour répondre aux besoins des jeunes (modules RSB et informatique encadrés par les intervenants RSB et multimédia).

Elargir le champ des connaissances par l’intervention de professionnels et la mise en relation avec des structures du champ socio-professionnel :

Comprendre son environnement et développer des compétences citoyennes.

Travail autour de son image, de la communication et de la confiance en soi.

Recherche de solutions adaptées à la situation du jeune :

Proposition de mise en situation professionnelle (immersion en stage entreprise, mini atelier technique).

Préparation à une intégration en CFA

Le problème :

La problématique des jeunes sortis du système sans diplôme est une préoccupation majeure de notre société. Bien que les chiffres annoncés au niveau national et pour la Métropole Lilloise soient importants, ce phénomène est, en fait, en baisse constante depuis plus de 50 ans (30% d’élèves en France dans les années 70 sortaient du système sans aucune qualification, 18% au début des années 80, et 6% aujourd’hui). Cependant, il faut lier ce problème aux exigences croissantes du marché du travail et à l’absence d’emplois faiblement qualifiés disponibles (cause exogène).

Les jeunes sortis sans qualification sont en «compétition» avec d’autres jeunes qui, bien que qualifiés, sont eux-mêmes en difficulté pour leur insertion professionnelle. Cette exclusion de l’accès à la qualification et à l’emploi renforce ou contribue à une exclusion sociale, dégrade l’image de soi, la motivation et peut amener à des comportements « déviants ». Les dispositifs d’insertion et de formation professionnelle sont peu ou pas adaptés à ces jeunes.

Le décrochage scolaire est un processus complexe, multifactoriel qui touche des adolescents et non des adultes, qui trouve souvent son origine dans le vécu scolaire familial et social. Le FCP Atelier de Préformation essaye de développer des réponses innovantes aux difficultés que rencontrent les jeunes accompagnés sortis du système scolaire.

La Solution :

Fort des constats développés avec les éducateurs de prévention de notre association, de nos expériences de formation et d’accompagnement global. Le FCP propose une approche innovante spécifiquement adaptée aux jeunes de 16 à 17 ans.

Ce dispositif se veut global et personnalisé, souple et évolutif, mêlant accompagnement individuel et dynamiques collectives. Ce dispositif est prioritairement destiné aux jeunes repérés par nos équipes de prévention spécialisée. Ce projet c’est l’IEJ Maj’yc (mon avenir J’y crois).