C’est un espace haut de plafond, en pied d’immeuble et au cœur du quartier des Musiciens à Bagneux (92). Aux murs le Petit Prince de Saint-Exupéry nous accueille quand on lève un peu le nez, Katiba Oumechouk en cheffe d’orchestre et Lise Belliard, en service civique pour l’année, nous accueillent à grands renforts de pâtisseries et jus maison.

Le Café Solidaire des Aidants le Petit Prince c’est avant tout un endroit chaleureux qui manquait cruellement à ces parents, parfois solo, souvent seuls face au handicap d’un enfant ou à la dépendance d’un proche. On vient y trouver un moment de répit et une bouffée d’espoir pour beaucoup de ces familles dont un nombre croissant ose pousser la porte du café. Entre les snacks disposés à l’accueil, les coussins colorés et les gâteaux maison que Lise a préparé, on sent déjà le réconfort venir dans ce café plébiscité par les habitants lors de l’édition 2018 du budget participatif de la commune.

Chaque mois, Katiba et ses équipes ouvrent aux aidants proches de Bagneux des cercles de parole qu’anime l’autre Lise, la psychologue cette fois, des ateliers de sophrologie, des ateliers cuisine et écoute, bientôt un atelier naturopathie. Tout est bon pour alléger le quotidien de ces proches aidants qui viennent aussi trouver des conseils juridiques, des informations quant aux aides possibles et surtout une écoute attentive tout au long d’un parcours trop souvent synonyme de solitude et de renoncement.

Katiba, la fondatrice, à gauche et Lise, service civique, à droite.

Katiba croit fermement à cet adage selon lequel l’union fait la force, elle rassemble les structures d’aide aux aidants localement, veut croire aux complémentarités et met son tout jeune café au service de cette ambition. Une nouvelle rencontre réunit une dizaine d’associations balnéolaises l’après-midi même à l’occasion de la journée mondiale du handicap. Parce qu’au-delà du quartier des Musiciens le café des Petits Princes veut rayonner sur toute la ville, des échanges avec le centre communal de santé et le CCAS* laissent présager des interventions et un soutien local fort pour les actions en faveur des aidants proches.

Le reste du département n’est pas en reste puisque Katiba évoque un projet que subventionne la préfecture des Hauts-de-Seine pour mieux repérer les jeunes aidants, ces frères et sœurs qui soutiennent, comme leurs parents, un proche en situation de handicap ou de dépendance. Elle pense déjà au coup d’après et réfléchit à un projet autour du deuil, de la fin de vie et de l’après, pour mieux accompagner ces aidants dont le proche est parti. Elle tisse finement un réseau d’entraide sur la commune de Bagneux mais pense à une échelle départementale dont proviennent une grande partie des aides qui font tourner le café. Elle n’oublie pas le réseau associatif, la JADE pour protéger les jeunes, la compagnie des aidants pour les rencontres qu’ils organisent, le collectif je t’aide pour leurs conseils et le soutien qu’ils offrent à des structures comme la sienne.

Les sujets s’enchaînent avec Katiba et Lise qui parlent autant de leur parcours personnel que de leurs expériences professionnelles qui s’entremêlent. C’est vrai qu’il faut être bien accroché avec Katiba ! Elle imagine un centre de ressource national dédié aux aidants, une institution unique pour les accompagner et mieux les prendre en compte, on s’arrête sur le récent congé de proche aidant – un bon signe mais il reste encore du chemin – , il y a aussi la nécessité de sensibiliser les entreprises, les institutions, le grand public sur ce que c’est que d’être « proche aidant ».

Les chantiers sont aussi nombreux que variés, l’énergie déployée est colossale et l’impact des activités du café se mesure au nombre de personnes qui viennent pousser la porte pendant que nous échangeons, aux signes de main échangés de part et d’autre de la baie vitrée et simplement à la reconnaissance qu’on témoigne à Katiba et son équipe sans qui le quotidien de nombre de familles ne serait décidément pas le même.

Un dernier mot ! Rendez-vous le 31 octobre prochain pour une soirée organisé par le Café du Petit Prince : rien à voir avec Halloween, on parle ici d’un concert organisé pour les proches aidants !

Intéressés ? Rendez-vous au 1 Place Claude Debussy à Bagneux.

*Centre Communal d’Action Social

Share This