"

Lutte contre l’illettrisme en entreprise

Education

Créé le 01/12/2021

en_cours

Participez au projet !

Faire un don

Description du projet

En France, sur les 2.5 millions de personnes en situation d’illettrisme, 51% sont salariées.
Urbains comme ruraux, métropole et DROM-COM, tous les territoires sont concernés.
Ce projet, impulsé par AG2R La Mondiale a une forte ambition :
permettre aux personnes concernées de sortir de l’illettrisme.
Bleu Blanc Zèbre a un réseau d’acteurs particulièrement mobilisés sur ce sujet.
Nous avons donc d’un côté AG2R et son fort réseau d’entreprises qui peuvent nous en apprendre beaucoup sur les pratiques et les manques actuels, et d’un autre côté Bleu Blanc Zèbre qui peut trouver les bons experts qui forment sur le sujet.

Nous voilà décidés à coopérer pour faciliter l’accès à la formation des salariés !

Nous avons identifiés deux obstacles majeurs :
L’identification des personnes en situation d’illettrisme et le peu de visibilité de l’offre de formation existante.

Voici notre plan :

  • Mettre en évidence l’intérêt des entreprises à faire sortir leurs salariés de l’illettrisme (évolution interne, intégration, fidélisation, sécurité)
  • Faire connaître leurs droits aux salariés et leur faire tester les formations existantes (prises en charge à 100% par les cotisations d’entreprise)

D’ici 1 an, nous aurons testé ces parcours auprès de 100 entreprises, et serons prêts à faire passer le dispositif à l’échelle !

Vie du projet

Des signaux positifs pour une lutte efficace contre l’illettrisme !

Depuis décembre, la lutte contre l’illettrisme en entreprise progresse !

Nous avons identifié plusieurs dizaines d’initiatives qui luttent contre l’illettrisme, avec des approches variées : accompagnement en binôme sur du long-terme, formation au numérique, des séances en groupe ou en individuel, sur le lieu de vie de l’apprenant ou bien dans un lieu neutre, certains organismes sont des centres de ressources à destination des apprenants comme des formateurs…. Nous retenons qu’il y a autant de façons de faire que de personnes en situations d’illettrisme : l’écosystème est tellement riche ! Il s’adapte à tous les chemins de vie et sait déjà accompagner les personnes en situation d’illettrisme.

En revanche, c’est la détection de ces situations qui est difficile, et notamment dans le domaine de l’entreprise. 51% des personnes vivant ces situations sont salariées. Notre mission est maintenant de faire connaître les initiatives que nous avons identifiées, et d’apprendre de leurs pratiques pour inspirer notre projet.

Le défi est de pouvoir toucher les salariés et salariées en situation d’illettrisme, et de leur proposer un accompagnement sur-mesure, qui s’adapte à la fois à leur emploi du temps professionnel, et personnel. Nous voulons faciliter le retour à l’apprentissage pour ce million et demi de personnes concernées. Cela passe aussi (surtout ?) par une sensibilisation des entreprises à ce sujet : l’entreprise est attentive à la préservation de sa productivité, et ce sont tous les bénéfices pour l’activité que nous devrons mettre en avant.

C’est donc avec entrain que nous avons réuni des acteurs de choc pour ce projet coopératif pionnier. Pionnier, car pour la première fois nous avons d’un côté des associations et les apprenants, qui agissent ensemble depuis des années pour lutter contre l’illettrisme, qui vont pouvoir coopérer directement avec les opérateurs de compétences qui veulent améliorer encore leurs dispositifs. D’un autre côté, nous avons une porte d’entrée inédite avec les entreprises, facilitée par le catalogue d’AG2R LA MONDIALE. Ce sont donc tous les ingrédients réunis dans la même marmite pour réussir à répliquer les actions qui font reculer l’illettrisme.

Petit tour de table des partenaires réunis :

  • Les opérateurs de compétences (organismes qui aident les entreprises à mettre en œuvre toutes leurs obligations en matière de formation professionnelle) tels que OCAPIAT pour le secteur de l’agroalimentaire, sont indispensables dans ces travaux. Leur participation nous permet de vérifier à tout moment que le projet reste bien ancré dans leurs possibilités de financement. Nous avons déjà 5 entreprises du secteur alimentaire qui sont prêtes à accueillir notre expérimentation, et nous continuons de présenter le projet à celles qui ont manifesté leur intérêt.
  • L’ANLCI, acteur incontournable qui agit depuis 2000 sur le sujet de l’illettrisme. Sa participation garantit la pérennité du projet, et sa complémentarité avec leurs actions. L’Agence a également des centaines d’acteurs fédérés partout en France et dans les Outre-Mer, qui pourront contribuer au programme lors de sa phase d’essaimage.
  • Tous Bénévoles et plus précisément le programme Alpha B (labellisé Bleu Blanc Zèbre !) sont dans la ronde. Leur réseau de 3000 bénévoles formés à l’accompagnement de personnes en situation d’illettrisme garantit la pérennité de l’apprentissage. À chaque apprenant son binôme, véritable partenaire de route !
  • Frello, à l’origine expert de l’apprentissage FLE, étend son savoir-faire au sujet de l’illettrisme, en proposant une interface facile à lire et à comprendre pour suivre les progrès de l’apprenant et l’encourager.
  • #StopIllettrisme, association spécialisée dans la lutte contre l’illettrisme en entreprise : la formation des salarié.es, c’est leur rayon. Cette association est habituée à travailler en facilitation d’accès à la formation entre les entreprises et leurs employé.es.
  • Association CLÉ, dans les Deux-Sèvres, qui accompagne des apprenants de tous niveaux. Leur point de vue réaliste et pratique est une véritable boussole pour notre programme, afin de s’assurer qu’il est en adéquation avec les besoins réels du terrain.
  • Envie2Résilience (zèbre aussi !), qui nous pousse à une vision plus globale des fragilités en entreprise, à la façon d’aborder ces questions et de les tordre pour montrer les forces qu’elles cachent, et ainsi lever le tabou sur les épreuves de la vie qui infusent sur nos vies professionnelles.

Nous commençons le passage au tamis de notre programme par la région Bretagne. Ce sera l’occasion de voir s’il répond aux morphologies du terrain (milieux urbains / ruraux), quels paramètres sont bien pris en compte et lesquels sont encore manquants, et ainsi améliorer notre réponse à la question de l’illettrisme en entreprise !

Autant vous dire que nous sommes entourés d’une équipe déterminée, compétente et complémentaire, qui permettra à coup sûr de faire reculer durablement l’illettrisme !

Envie de contribuer à votre échelle ? Contactez Tatiana, en charge du projet, pour échanger directement avec elle.
tatiana.mariotto@bleublanczebre.fr

Référent du projet

Mariotto Tatiana
E-mail

Adresse du projet




-

Partenaires externes

Réseaux sociaux du projet

Partager le projet